2020. Art Sauvage Résidence Artistique
Les Jardins de Victoria, Saint-Isidore-de-Clifton, Québec

 

Dix artistes passent quatre jours dans la nature et créent des œuvres éphémères qui seront présentées lors d'une promenade artistique à la fin de la résidence. La contrainte : les artistes doivent utiliser les matériaux qu'ils trouvent autour d'eux sur le site. Afin de préserver le territoire pour les générations futures, la Coopérative Les Jardins de Victoria s'est donné pour mission de favoriser l'accès au territoire, la coopération entre les membres et le développement durable de la ferme.


L’œuvre de Land Art que j’ai réalisée est une grande peinture que l’on regarde au sol plutôt qu’au mur. Le support est la terre plutôt que la toile. À la place de peindre chaque arbre et chaque branche confortablement dans mon atelier, je devais les trouver et les transporter pour créer la composition. Il y avait donc un effet performatif qui impliquait le corps. J’ai travaillé cette peinture sculpturale comme je l’aurais fait dans mon atelier avec mes pinceaux et mes médiums. C’est-à-dire que j’ai créé des diagonales et des lignes droites avec certains arbres, j’ajoutais de l’épaisseur à certains troncs à l’aide de branches, je jouais avec les textures et les couleurs, etc. L’escalier me permit d’avoir du recul pour voir l’œuvre dans son ensemble, réaliser le cadre et surtout d’étaler les couleurs. Quand j’étais sur mon échelle, le soleil faisait refléter mon ombre dans la toile, donnant ainsi l’idée que je faisais partie de la peinture et faisait hommage à Friedrich. Le vent faisait bouger les branches et les feuilles ce qui apportait une dimension cinétique à l’œuvre.

EN - Coming soon.